Saveur(s)

Politique


Donner, pour toi ? pour moi ? pourquoi ?





Le prochain Café Essentiel aura lieu ce soir  17 décembre 2007 à 20H au Worldplace sur le thème de la générosité et du don. Il réunira Elie Wiesel, Xavier Emmanuelli (co-fondateur de Médecins Sans Frontières et Président du Samu Social), Emmanuel Faber (Directeur Général Délégué de Danone) et Didier Pineau-Valencienne (Président d'Honneur de Schneider). Il sera animé par Philippe Lefait, présentateur des Mots de Minuit sur France 2.

17/12/2007
0 Poster un commentaire

Education à la santé

    Lancée dans un webmusardage sympathique, j'arrive sur un texte de Philippe Meirieu qui parle d'estime de soi, de navigation à l'estime en commentaire d'un livre qui a l'air passionnant, Favoriser l'estime de soi à l'école.

    Après un passage au vitriol sur la médicalisation du monde, il aborde l'éducation à la santé. Je partage avec vous un extrait qui correspond particulièrement bien à ma vision de la santé. Le voici :

D'une tout autre nature est l'éducation à la santé : elle ne vise pas à faire oublier le symptôme, mais à donner aux personnes les moyens de construire leur santé elles-mêmes, individuellement en élaborant leurs propres normes de comportement, et collectivement en cherchant des solutions aux problèmes qui se posent à elles et menacent leur équilibre. Loin de s'obstiner à masquer les symptômes, elle travaille à permettre à chacun de les regarder en face et de s'interroger sur eux. Loin de se cantonner au face à face entre le patient et le soignant, elle mobilise une équipe qui s'efforce de placer le sujet en situation de lucidité, de lui donner la force et la détermination pour faire face à sa vie et assumer ses engagements. Loin de gommer le contexte local pour réduire la santé à une connexion diagnostic-remède qui serait universelle et intemporelle, elle inscrit délibérément son projet dans la dynamique du lieu, en prenant en compte ses spécificités, les difficultés, mais aussi les richesses de l'environnement. Loin de cultiver l'individualisme et le fatalisme, elle invite chacune et chacun à s'investir dans un travail de transformation collective des conditions de vie. Bref, l'éducation à la santé, c'est la véritable prévention en actes.

    Si vous voulez lire le texte intégral c'est là :
//www.meirieu.com/PREFACES/estimedesoi.htm

01/12/2007
0 Poster un commentaire

Elimination cruelle, inutilement cruelle

Lu sur Astéroide 433



08/11/2007
1 Poster un commentaire

Vers le tout génétique ?

Le ministère de l'identité nationale prend une mesure pour distinguer les individus en fonction de leur couleur de peau, en fonction de leur religion et en fonction de leur origine : la statistique ethnique...

Cette disposition de la loi Hortefeux a fait l'objet d'un recours devant le conseil constitutionnel.

Une mobilisation massive est nécessaire pour empêcher une telle pratique.

Signez la pétition sur www.fichepasmonpote.com





3 novembre 2007

    Il parait que le Mont blanc a grandi cette année de 7 mètres grâce aux tombées de neige de cet été !

06/11/2007
0 Poster un commentaire

A voté

11h30, dans un bureau pas très fréquenté, je suis allée voter sous un grand ciel bleu. L'urne transparente avait l'air un peu plus pleine que le précédent Dimanche mais pas dans les hauteurs des présidentielles.
Tant pis. Je vais quand même aller dépouiller ce soir, histoire d'être dedans. Pas de suspense mais des rencontres à venir !
Au métro Belleville le camion blanc polonais du dimanche était là, déversant ses litres de bière aux natifs rassemblés, majoritairement des hommes. Je me demande depuis plusieurs mois ce qu'est ce rendez-vous rituel hebdomadaire. Certains visages sont devenus familiers d'autres non. Le grain de peau, la couleur et l'aspect sont parfois déroutant. Ils sont tous jeunes dans la force de l'âge et parlent leur langue qui sonne, dans ce quartier de Pairs, terriblement exotique.

En attendant vingt heures, je retourne mettre mes yeux dans
Le pavé de l'ours, c'est loufoque à souhait et cela parle de Normandie, d'Avranches, du Mont Saint Michel...
Croire que l'on peut partager la colère ou la tristesse avec un nombre indéterminé de compagnons n'est en un sens qu'un beau fantasme, écrit Toshiyuki Horie !

21h15, retour à la maison après le dépouillement. Notre table était hétéroclite et colorée à souhait. Sympa et détendue, difficile pourtant de dire qui a voté quoi ! 5 enfants présents et attentifs, c'était plaisant à voir. Le président du bureau, un peu nerveux. Je suis consternée par le taux de participation 56,9% dans notre bureau, 2/3 à gauche, 1/3 à droite. C'est décidé nous viendrons dépouiller aux municipales, c'est plus animé. Le plus étonnant : la gamme des signatures sur les enveloppes des 24 "blanc et nul".



17/06/2007
0 Poster un commentaire

Racisme ordinaire ? Pas sûr...

Mon amie Sophie qui m'envoie cette histoire me dit que cette scène a réellement eu lieu dans un vol de la compagnie British Airways
Entre Johannesburg et Londres, une femme blanche, d'environ 50 ans, s'assied à côté d'un noir. Visiblement perturbée, elle appelle l'hôtesse de l'air.

L'hôtesse : Quel est votre problème, Madame?

La femme blanche : Mais vous ne le voyez donc pas? Vous m'avez placée à côté d'un noir. Je ne supporte pas de rester à côté d'un de ces êtres dégoutants. Donnez-moi un autre siège, s'il vous plait !!

L' hôtesse : Calmez-vous, presque toutes les places de ce vol sont prises. Je vais voir s'il y a une place disponible.

L' hôtesse s'éloigne et revient quelques minutes plus tard : Madame, comme je le pensais, il n'y a plus aucune place libre dans la classe économique. J'ai parlé au commandant et il m'a confirmé qu'il n'y a plus de place dans la classe exécutive Toutefois, nous avons encore une place en première classe.

Avant que la dame puisse faire le moindre commentaire, l'hôtesse de l'air continue : Il est tout à fait inhabituel pour notre compagnie de permettre à une personne en classe économique de s'asseoir en première classe. Mais, vu les circonstances, le commandant trouve en effet, qu'il serait scandaleux d' obliger quelqu'un à s'asseoir à côté d'une personne aussi répugnante.

L' hôtesse se tourne vers le noir et lui dit : Donc, Monsieur, si vous le souhaitez, prenez votre bagage à main car un siège vous attend en première classe.

Et tous les passagers autour, qui, choqués, assistaient à la scène, se levèrent et applaudirent...


14/06/2007
1 Poster un commentaire

Un avenir libéré de la peur

Je vous invite à lire l'avant-propos du rapport annuel 2007 d'Amnesty International rédigé par Irène Khan, secrétaire générale du mouvement. Je vous en livre un tout petit extrait ici :

"La peur engendre la méfiance, elle anéantit notre appartenance commune à l'humanité. Lorsque nous considérons les autres comme une menace, lorsque nous sommes prêts à compromettre leurs droits pour garantir notre sécurité, personne n'est gagnant (...)
La peur est parfois un facteur de changement positif. C'est le cas en matière d'environnement : l'inquiétude suscitée par le réchauffement climatique a forcé les responsables politiques à réagir, quoique tardivement.
Mais la peur devient un danger et une source de division lorsqu'elle engendre l'intolérance, menace la diversité et justifie la remise en question des droits humains.


Météo du jour: que d'eau !
Bande son : le glissement de la langue du chat qui fait sa toilette
Humeur : envie de prolonger cette longue pause
Saveur : une gorgée d'orange au goût de soleil

28/05/2007
2 Poster un commentaire