Saveur(s)

un massage au soleil

    Dans le parc de Pali kao hier, il faisait très beau, presque trop chaud. Nous  avons marché tout doucement jusqu'à trouver un petit coin plus ombragé et moins peuplé, sur un banc, pas très loin des tables de ping-pong. J'avais tout prévu dans mon sac, de la crème, une serviette moelleuse, un oreiller et une polaire pour poser mon séant. Mon amie s'est installée sur le banc, moi sur le sol, et j'ai commencé à lui masser les pieds. Le vent s'est mêlé de la partie venant coller de temps à autres des grains de sable sur la crème dont j'avais oint les pieds. Cela faisait un massage un peu granuleux ! A ce désagrément près, j'ai pris du plaisir à cette séquence. C'est la première fois que je travaillais dehors et j'ai trouvé la proximité de la terre bien agréable, bien confortante et portante. J'avais un peu appréhendé au début la présence des gens du parc, mais non, leur compagnie n'était ni bruyante, ni déconcentrante, et nous n'avons pas suscité de curiosité particulière. C'était parfait.

    Nous sommes rentrées tout doucement plus tard, de rue ombragée en rue ombragée. Sur la place en bas de chez moi, les enfants jouaient dans tous les sens. Nous n'entendions même plus les merles, leur chant était couvert par le babil incessant et les encouragements des supporters assemblés pour tous les sports qui coexistaient gentiment.

    Et c'est mon amie qui m'a donné un massage, chez moi, un massage énergétique pour me recentrer. C'était la première fois que je recevais ce type massage. J'ai gardé les yeux clos toute la durée pour mieux me concentrer sur mes sensations (c'est pour moi un  apprentissage de tous les jours...). Des images ont commencé à surgir dans ma tête à une vitesse telle que je ne sais même plus ce que j'ai vu. Je n'étais pas inquiète, je me sentais en parfaite sécurité. Je sentais la présence douce et paisible de mon amie, parfois des odeurs d'huile essentielle emplissait mes narines : rose, pruche, menthe, lavande, je n'ai pas senti les autres : nard, jasmin et il en manque un ! Ce sont des sensations subtiles et légères, je sentais ses mains, ou plutôt leur énergie parce que parfois elle ne me touchait pas. Elle a fini le massage en travaillant au bout de mes pieds, elle m'a massé avec des sons incroyables que je ressentais très bien à l'intérieur de moi. Comme des vagues déferlant en douceur le long de la colonne vertébrale, c'était une sensation incroyable. Quand elle a arrêté, j'étais noyée dans une vague de rose fuchsia, rose fuchsia avec des fleurs de cerisiers du Japon qui dansaient sous mes paupières closes. Mon coeur débordait d'un amour paisible et tendre.

    J'ai mis bien longtemps à me relever de ma table de massage tellement je me sentais détendue, paisible et aimante. La tête légère comme une plume d'oiseau, le mental à l'arrêt, le corps très présent. Quelle fabuleuse sensation profonde d'exister, d'être dans le monde. J'ai remercié mon amie de ce très beau cadeau. Je recommencerais cette expérience, cela c'est sûr !


09/05/2008
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour