Saveur(s)

Le massage selon mon chat

    Je me suis allongée en fin de journée sur mon lit, histoire de m'apaiser un peu, me recentrer, faire taire les pipelettes qui me bavardent dans les oreilles. Je fus vite rejointe par la chatte qui s'allongea de tout son long, le long de mon bras. C'était délicieux cette différence de sensation entre mon bras gauche chauffé par une bouillotte naturelle, vibrante et ronronnante, et le bras droit, mollement posé sur le matelas. Au frais.
    Bon je m'abandonnais à cette langueur bienfaisante quand le matelas rebondit légèrement. Le deuxième chat venait de faire son entrée. Il remonta le long de mes jambes pour s'asseoir avec une douceur extrême sur l'os pubien. Juste au bon endroit pour qu'il bascule vers le ventre, histoire de ne pas cambrer le dos. Merveille de délicatesse. Ce n'est pas la première fois qu'il le fait, mais cela me surprend toujours !
    Et ensuite, tout doucement, il a commencé à me patasser le ventre, en mettant son poids en alternance sur une patte puis sur l'autre, selon un rythme connu de lui seul et qui fluctue. Les yeux mi-clos, il ronronne et semble très concentré. Sous ses pattes, la magie s'opère, le ventre chante et se détend. Les pattes appuient toujours jusqu'à la limite de la douleur, jamais à la douleur et le chat bouge ses pattes autour des endroits plus noués et douloureux comme s'il sentait parfaitement où il doit travailler. Et moi cela me donne franchement envie de m'endormir. Et ensuite il s'est attardé, c'est vraiment le mot, sur la vésicule biliaire. Comme par hasard.
    En médecine traditionnelle chinoise, la Vésicule Biliaire recentre la personne pour qu'elle décide de façon juste. Un déséquilibre énergétique et c'est l'indécision ou l'excès de témérité...
    Je suis bien chanceuse d'avoir un médecin si attentionné et si bien disposé qui me fait bénéficier de ses talents !


31/08/2008
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour