Saveur(s)

Je tag, tu tag, il tag...

Je suis taguée par un ours polaire qui vit de l'autre côté de la mare aux outardes, aux bernaches, un ours qui écrit !

Règlement :
1- Citer la personne qui nous a "tagué"
2 - Indiquer le règlement
3 - Choisir un livre, l'ouvrir à la page 123
4 - Recopier à la 5ème ligne, les 5 lignes suivantes
5 - Indiquer titre, auteur, éditeur, année d'édition
6 - Taguer 4 personnes

J'ai choisi un de mes livres préférés et qui a la caractéristique de ne pas avoir 123 pages mais seulement 120, alors c'est bien connu, les règles donnent un cadre qu'il ne convient pas forcément de respecter. Voici donc les cinq dernières lignes de ce roman chilien :

il coupa une grosse branche d'un coup de machette, s'y appuya, et prit la direction d'El Idilio, de sa cabane et de ses romans qui parlaient d'amour avec des mots si beaux que, parfois, ils lui faisaient oublier la barbarie des hommes.

in Le vieux qui lisait des romans d'amour, Luis Sepulveda, Editions Métailié, 1992

Je n'aime pas créer d'obligation, juste des invitations à découvrir d'autres univers, celui de Cile qui est une femme, artiste, que j'aime beaucoup, celui de Xavier qui vit près du plus bel endroit du monde, le Mont Saint Michel qu'il saisit de multiples façon pour mon plus grand bonheur, celui de Dodinette qui me fait mourir de rire à raconter ses tracasseries quotidiennes et les exploits de ses pioupious, celui de Philippe dont la plume admirable illumine tant sur les romans qu'il lit que les films qu'il voit, et celui de Catherine qui célèbre avec un art merveilleux les gouttes de lumière.

Et vous, si vous n'avez pas de blog, si vous avez envie de jouer, postez en commentaires les 5 lignes de votre roman du jour, roman préféré, roman comme vous voulez...




08/09/2008
3 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour